in

Stéphane Guillon en deuil

Après l’affaire Besson, Stéphane Guillon fait encore une fois parler de lui cette semaine. Habitué des polémiques (voire fétichiste de la controverse), Guillon s’est illustré dans la narration de son dernier fantasme nocturne.

Traumatisé par la mort du président Polonais Lech Kaczynski dans un terrible accident d’avion en Russie, le chroniqueur de France Inter, vit des nuits difficiles, allant jusqu’à imaginer la mort de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement, tous victimes d’un crash sur le trajet les menant à Bruxelles.

Prenant la voix de deux commentateurs, l’humoriste se lance dans une interprétation de la cérémonie d’hommage au Président français :

« Carla Bruni porte un voile noire, ironie totale, sachant que la France a interdit le port de la burka » déclare l’homme. En ajoutant que ce fameux voile a été réalisé pendant la nuit par John Galliano.

Après un long discours sur la taille « enfant » du cercueil de la dépouille du Président, il bifurque vers sa cible préférée : Eric Besson.

“La dépouille de Monsieur Besson se trouve toujours à Bruxelles car ni sa famille, ni l’UMP, ni évidemment le Parti Socialiste ne souhaitent la récupérer. On me souffle dans mon oreillette que l’ADF, Association de Défense des Fouines, serait prête à accueillir la dépouille du ministre”, raconte-t-il.

Stéphane Guillon est-il encore allé trop loin ? Chez So Blink, on a la réponse.  Guillon n’est pas un simple agitateur mais un véritable produit d’utilité publique !

http://www.dailymotion.com/video/xcxg8d_stephane-guillon-le-crash-de-nicola_fun

Meurtre en direct sur Chat Roulette

La nouvelle CR&S Duu : Ils sont fous ces Italiens…