in

Quand l’amour est simple comme un Houba…


Et oui c’est le printemps, la saison des giboulées des journées ensoleillées, des fleurs déployées, des oiseaux enjoués, des filles aux jolis décolletés, des hommes en rut empressés… et des amoureux, ces petits spécimens étranges rescapés de l’hiver et de sa morosité.

Et non vous ne rêvez pas, chez So Blink aussi on ose mettre notre mâle pudeur de côté pour vous en parler.

Mais pas à n’importe quel prix!

Car cette année, point de nouveaux Ronsart, Lamartine ou autres grands classiques, nulles envolées lyriques ou déclarations pathétiques. Pas même d’eau de rose style Renan Luce le troubadour romantique.
Oubliées aussi, messieurs, les allusions appuyées aux filles d’à côté, les traditionnelles invitations à dîner et promesses enflammées. Démodés, mesdames, les fantasmes à la Twilight sur beaux gosses surannés, dépassés les regards enfiévrés au livreur du quartier et autres love quizz sur papier glacé.

Car cette fois, c’est Franquin qui embrase le papier, avec Houba! Une histoire d’amour, le retour du marsupial le plus jouissif de la Bande Dessinée.
Ce redécoupage audacieux du Nid des Marsupilamis du père de Gaston Lagaffe et de Spirou et Fantasio nous est offert par les éditions Marsu Production. En retirant toute trace de l’homme présente dans l’album original (et donc tout dialogue), elles rendent ici un bel hommage à leur fondateur (aujourd’hui décédé) souvent présenté comme le précurseur éclairé de la défense de l’environnement et amoureux de la nature.

En un vingtaine de pages dépourvues de toutes autres fioritures que ses célèbres onomatopées, le mythique animal à queue préhensile vient nous rappeler avec humour, gaieté et légèreté que nul besoin de grandes déclarations quand finalement l’Amour c’est simple comme un Houba… ou un Houbi.

So Cute!

AIDES toi et le ciel t’aidera

The Piss Screen : messieurs jouez donc aux jeux videos avec votre… engin!