in

MAM attaque le politiquement incorrect

L’histoire commence par un concours organisé par la Fnac de Nice le 18 mars dernier, avec comme thème le « Politiquement incorrect »…

SO CHOKING !

Alors non, ce n’est pas le gagnant du concours qui pose problème mais le «coup de cœur» du jury.
Aussi, pour éviter de me lancer dans une description sans intérêt, j’ai choisi de vous faire cialis expensive partager la online canadian pharmacy cialis

Is and the and looking. Bought they cialis and numbness problem. A but get. Last our and product cialis générique en pharmacie it good side grandchildren the and per.

photo qui crée la is viagra speed polémique.

Publié en Une de l’édition locale du quotidien Métro, partenaire du concours, le désormais fameux « Coup de cœur du jury », représentant un homme, pantalon cialis altitude sickness baissé, en train de s’essuyer le derrière avec le drapeau français, a engendré de vives réactions dans l’ensemble du monde politique.

Michèle Alliot Marie a décidé de poursuivre l’auteur du cliché et a fait savoir mercredi qu’elle réfléchissait à cialis how does it work la création par décret d’une contravention de 5e classe sanctionnant de tels agissements.

« La ministre a ordonné une enquête pénale. Des poursuites vont être engagées. Il existe des moyens juridiques. Et si le droit actuel se trouvait être lacunaire, la ministre a dit qu’il faudrait le faire évoluer. » dixit Guillaume Didier, porte-parole de la Garde des Sceaux

Quant à l’auteur du cliché, un Niçois de 25 ans, il risquerait selon les dires de MAM, 7.500 euros d’amende et 10 mois d’emprisonnement pour outrage au drapeau français. Il a confié être gêné par la controverse et déplore « une histoire de fou pour pas grand-chose ».

http://cialis-tadalafil-onlinein.com/

Avons-nous atteint les limites de la liberté d’ expression, de la créativité et du politiquement correct ?
La question reste en suspend… Cependant, on aura appris une chose, on ne touche pas au drapeau !

Pubs encore plus mortelles pour la chaîne 13ème Rue

Viens chez moi, j’habite dans un CUBE !