in

Courrier International : la pub qui choque l’Amérique

A l’occasion du lancement de sa nouvelle formule, l’hebdo Courrier International, qui fête ses 20 ans, a choisi Saatchi&Saatchi pour une campagne détonante et polémique.

So Choking ?

La campagne “Apprenez à anticiper” propose une série de visuels montrant des événements contemporains revisités grâce aux talents prémonitoires des analystes du journal.

De Neil Armstrong doublé par ses homologues russes à JF.Kennedy protégé dans les rues de Dallas par une “Papamobile blindée”, l’image qui choque le plus est l’utilisation, 9 ans après le drame, des Twin Towers dont les avions passent gentiment au-dessus des gratte-ciels sans présenter la moindre menace.

Cette campagne a suscité outre-atlantique de nombreux remous, notamment chez les journalistes américains qui ont fait remarquer un manque de respect envers les victimes du drame.

Aux États-Unis, la campagne pub, traduite pour l’occasion, a fait le tour de la toile. Et elle choque. Sur The Daily What, blog populaire, les réactions des internautes sont très vives. Le débat tourne autant sur la publicité que sur la haine envers les Français, via les phrases suivantes, clairement choisies par leur aspect “soft” contrairement aux multiples commentaires faisant référence au nazisme francais que j’ai préféré ne pas vous faire partager (libre à vous d’aller sur le site !).

” Apprendre à anticiper ? Deux mots pour les Français : ligne Maginot. “

” Les Français devraient être plus compatissants. Est-ce qu’ils aimeraient ça si quelqu’un faisait la même chose à la tour Eiffel ? “

“Another reason to believe the French are douchebags (cons vaniteux pour la traductions) “

L’utilisation des Twin Towers est encore très délicate tant les plaies restent béantes, comme le prouvent les derniers événements autour de Ground Zero.

Contacté par le site Rue89, Philippe Thureau-Dangin, directeur de la rédaction, défend sa publication :

« L’idée n’est pas de choquer, ni de manquer de respect auprès des victimes. L’idée c’est de dire que pour comprendre le 11 septembre, il fallait comprendre l’histoire du terrorisme et de ce qui s’est passé avant. Le 11 septembre n’est pas arrivé dans un ciel bleu, Courrier International avait beaucoup parlé des événements qui ont précédé les attentats. L’idée de la campagne, c’est de faire réfléchir. »

So Bonus

En bonus : la vidéo associée à la campagne de Courrier International par Saatchi & Saatchi

E-commerce : 2010, année du renouveau ?

La Bible selon Vogue